Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n'est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l'élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu'il craint pour elle soient accordées à notre maître Mouhammad Al-'Amin, l'Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l'islam la religion de tous les Prophètes du premier 'Adam au dernier Mouhammad.


Allah ta^ala dit :

 

 

كَانُوا قَلِيلاً مِّنَ اللَّيْلِ مَا يَهْجَعُونَ، وَبِالأَسْحَارِ هُمْ يَسْتَغْفِرُونَ

(kanou qalilan mina l-layli ma yahja^oun ; wa bi l-'as-hari houm yastaghfiroun)

ce qui signifie : « Ils dormaient peu de temps dans la nuit ; et dans les moments précédents l’aube (as-sahar), ils invoquaient Allah pour qu'Il leur pardonne » [sourat Adh-Dhariyat / 17-18].

Il est rapporté dans un hadith d'après Abou Hourayrah que Allah l’agrée, que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

أفْضَلُ الصَّلاةِ بَعْدَ المَكْتُوبَةِ قِيَامُ اللَّيْل

('afdalou s-salati ba^da l-maktoubati qiyamou l-layl)

ce qui signifie : « La meilleure prière après celles qui sont prescrites, c'est la prière accomplie durant la nuit » [rapporté par Mouslim].

Veiller en faisant des invocations, en faisant des prières ou en récitant le Qour'an est l'habitude des gens vertueux, surtout pendant le mois béni de Ramadan et plus précisément au cours des dix dernières nuits de ce mois.

Où es-tu par rapport aux gens vertueux et ceux qui ont atteint la sainteté ? Observes et prend exemple sur ceux qui sont au-dessus de toi en degré afin que ta bonne volonté pour l'obéissance augmente. 

Notre maître ^Outhman Ibnou ^Affan, que Allah l’agrée, priait dans la nuit et, il terminait la récitation de tout le Qour’an dans une seule rak^ah.

L'Imam Ach-Chafi^iyy terminait la récitation du Qour'an soixante fois au cours de Ramadan.

C'est pour cela que celui qui veut suivre le chemin des vertueux, qu’il accomplisse un maximum de prières de nuit et qu’il accomplisse durant la nuit différentes sortes d’obéissance comme la prière, la récitation du Qour’an, le dhikr, l’istighfar –la demande du pardon à Allah–, les invocations et surtout au dernier tiers de la nuit –la nuit c’est ce qui est entre le coucher du soleil et l’aube–. Divisée en trois, il y a au dernier tiers de la nuit un temps qui précède l’aube et qui s’appelle as-sahar. C’est un temps béni où les cœurs s’adoucissent et où l’invocation est exaucée.

 

Les saints vertueux délaissent rarement l’accomplissement des actes d’adoration pendant la nuit en raison du plaisir, de la sérénité, du bonheur qu’ils trouvent dans l’obéissance à leur Créateur en faisant du dhikr et en récitant le Qour’an

 

C’est pour cela qu’un saint qui s’appelle Abou Soulayman Ad-Daraniyy a dit que : « les gens de l’obéissance, leur nuit leur procure plus de plaisir que les gens qui s’occupent des loisirs, lorsqu’ils s’occupent de leurs loisirs et s’il n’y avait pas eu la nuit, il n’aurait pas aimé resté davantage dans ce bas-monde ».

La mère du Prophète Soulayman, fils de Dawoud, qui faisait partie des femmes vertueuses, qui accomplissaient les devoirs, qui évitaient les interdits, et qui multipliaient les prières surérogatoires la nuit, a dit : « Ô mon fils ! Ne dors pas beaucoup la nuit parce que le trop de sommeil la nuit fait que l'esclave sera pauvre au Jour du Jugement ». Il ne s’agit pas d'une pauvreté en argent ou en biens mais d'une pauvreté en récompenses au Jour du Jugement.

 

Que celui qui veut suivre le chemin des vertueux qui permet d'avoir son cœur illuminé par la lumière de la foi, qu'il sache que l'accomplissement des prières surérogatoires pendant la nuit et que les différents actes d'adoration la nuit constituent une source de plaisir intense pour ceux qui aiment Allah, c'est un plaisir pour les âmes des pieux et c'est un jardin pour les adorateurs. C’est aussi un commerce gagnant pour ceux qui réussissent et c’est le fruit des âmes pour ceux qui sont remplis de crainte de Allah parce qu'il y a en cela un combat contre les passions de l'âme, une contradiction de ce à quoi aspire l'âme de la personne. 

Il a été rapporté qu’un vertueux disait aux gens de sa maison : « Ô gens ! Cette résidence n’est pas une résidence du sommeil, bientôt les vers vont dévorer votre corps ».

Il a été rapporté que Malik Ibnou Dinar, lorsqu’il était debout depuis le temps de al-^icha, il tenait sa barbe dans sa main et pleurait en disant : « Ô Seigneur, fais miséricorde à Malik » jusqu’à la levée de l’aube.

Pourquoi les gens de notre époque n’ont-ils pas peur de ce dont les autres avaient peur !

On rapporte, dans certains livres, qu'une mère avait deux fils. Tous les trois priaient toute la nuit en partageant la nuit entre eux. La mère priait pendant un tiers de la nuit et récitait ce qu’elle pouvait du Qour'an. Ensuite, le premier fils se levait pour prier pendant le deuxième tiers de la nuit et il y récitait ce qu’il pouvait du Qour'an. Enfin, le deuxième fils se levait pour prier pendant le troisième tiers de la nuit et y réciter ce qu’il pouvait du Qour'an. Lorsque la mère décéda, les deux fils se sont partagés la récitation du Qour'an dans la nuit. L'un récitait la moitié du Qour’an et l'autre récitait la seconde moitié pendant l'autre partie de la nuit. Plus tard, l'un des deux frères mourut, le second ne voulut pas qu'il fut renoncé à la récitation du Qour'an en entier chaque nuit dans la maison, alors il se mit à prier toute la nuit, et il termina à lui seul la récitation du Qour’an chaque nuit. Allah est exempt de toute imperfection et Il agrée les saints vertueux.

Il apparaît ici le grand mérite des prières surérogatoires nocturnes. C’est là chose ô combien honorable car il s’agit d’une tradition (sounnah) parmi les traditions du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam. Pour cela, bonheur à celui qui a agi ainsi.

 

La vie de chacun de nous s’achemine vers sa fin : que l’on se hâte d’y accomplir des bonnes actions, pour soi-même. Redouble d’efforts, ô mon frère musulman, pour ta propre personne. Accomplis des bonnes actions pour être récompensé en conséquence.

Pour finir, il est utile de rappeler que parmi les choses qui te faciliteront l'accomplissement des prières la nuit, il y a le fait de ne pas multiplier les péchés durant le jour. En effet, la multiplication des péchés durant le jour endurcit le cœur. Méfie-toi donc du péché car il aboutit à rendre l’âme malade. Il a été rapporté qu’un homme a dit à l’Imam Al-Haçan Al-Bisriyy que Allah l’agrée : "Je n’arrive pas à faire des prières la nuit, alors désigne-moi un remède". Il lui répondit : "Ne désobéis pas le jour et c’est Lui, Allah, Qui te permettra de prier à la recherche de Son agrément la nuit”. 

Ibn Al-Khawass qui était un grand saint a dit : « Le remède du cœur, ce sont cinq choses : 

  • la récitation du Qour’an avec méditation
  • avoir un ventre creux [- c’est-à-dire ne pas trop manger -]
  • faire le qiyam la nuit [- veiller en actes d’adoration pendant la nuit -]
  • invoquer Allah avec humilité pendant le sahar
  • tenir compagnie aux vertueux

Que celui qui recherche le chemin des vertueux, qui veut être au nombre des gagnants dans l’au-delà, qu’il persévère durant les actes surérogatoires pendant la nuit.

Et Allah sait plus que tout autre.

Tag(s) : #Prières

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :