Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n'est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l'élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu'il craint pour elle soient accordées à notre maître Mouhammad Al-'Amin, l'Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l'islam la religion de tous les Prophètes du premier 'Adam au dernier Mouhammad.

 

Allah dit :

« وَاتَّقُواْ يَوْمًا تُرْجَعُونَ فِيهِ إِلَى اللهِ ثُمَّ تُوَفَّى كُلُّ نَفْسٍ مَّا كَسَبَتْ وَهُمْ لاَ يُظْلَمُونَ« 

(سورة البقرة/281)

« Wa t-taqou yawman tourja^ouna fihi ‘ila l-Lahi thoumma touwaffa koullou nafsin ma kasabt wa houm la youdhlamoun »

Ce qui signifie : « Préparez vous pour un jour ou vous serez ressuscités pour le jugement de Allah ensuite chaque âme sera retribuée en fonction de ce qu’elle aura acquis et ils ne subiront aucune injustice »

Allah tabaraka wa ta^ala dit dans le Qour’an honoré :

« إِنَّ هَذَا الْقُرْءانَ يِهْدِي لِلَّتِي هِيَ أَقْوَمُ وَيُبَشِّرُ الْمُؤْمِنِينَ الَّذِينَ يَعْمَلُونَ الصَّالِحَاتِ أَنَّ لَهُمْ أَجْرًا كَبِيرًا« 

(سورة الإسراء/9)

« ’Inna hadha l-Qour’ana yahdi li l-lati hiya ‘aqwam ; wa bachchiri l-mou’minina l-ladhina

ya^malouna s-salihati ‘anna lahoum ‘ajran kabira »

Ce qui signifie : « Certe ce  Qour’an guide pour l’au-delà et il annonce la bonne nouvelle aux croyants qui accomplissent les bonnes oeuvres ; ils auront de grandes récompenses »

Mes bien aimés Allah a envoyé le prophète Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam comme miséricorde au monde. Il lui a révélé le Qour’an en tant que guide pour les gens. Il a réussi et ceux qui auront cru en lui auront réussi. Ce sont ceux qui ont suivi sa bonne guidée car le Qour’an est la parole de Allah qui ne comporte pas d’erreur et c’est pour cela qu’il convient au musulman qu’il s’en occupe en l’apprenant, en le récitant et en méditant sur ses sens au lieu d’utiliser son temps dans le loisir et les jeux.

Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

تعلموا القرءان واقرءوه وارقدوا، فإن مَثَلَ القُرْءَان لمن تعلمه فقرأه وقام به كمثل جراب محشو مسكا يفوح ريحه في كل مكان ومثل من تعلمه فيرقد وهو في جوفه كمثل جراب أوكىء على مسك

(رواه الترمذي وابن حبان)

« Ta^allamou l-Qour’ana wa qra’ouhou wa rqoudou, f’a'inna mathala l-Qour’ani liman ta^allamahou faqara’ahou wa qama bihi kamathali jirabin mahchouwwin miska yafouhou rihouhou fi koulli makan wa mathalou man ta^allamahou fayarqoudou wa houwa fi jawfihi kamathali jirabin ‘awka’a ^ala misk »

(Rapporté par At-Tirmidhiyy et ‘Ibnou Hibban) ce qui siginfie : « Apprenez le Qour’an recitez le et faite que la dernière chose de votre journée la nuit c’est la récitation du  Qour’an avant le sommeil. L’exemple du Qour’an pour celui qui l’a appris qui l’a récité et qui a ouevré avec est comme un sac rempli de musc dont l’odeur embaume partout et l’exemple de celui qui l’a appris et qui l’a récité à la dernière partie de la journée et juste après il s’est endormi  est comme un sac qui contient du musc »

Dans ce Hadith honoré il y a une grande incitation à l’apprentissage du  Qour’a honoré et à son application car l’apprentissage du Qour’a honoré éclaire le coeur et appliquer le Qour’an guide vers la voie de droiture et renforce la compréhension. Par sa récitation de la manière correcte, le degré du croyant sincère qui le récite avec une intension sincère et bonne par recherche de l’agrément de  Allah ^azza wa jall son degré augmente. Celui qui le récite avec crainte avec sérénité avec les larmes par la crainte de  Allah tabaraka wa ta^ala augmente en degré.

Ainsi d’après ^Abdou l-Lah bnou ^Amri bni l-^As que Allah l’agrée d’après le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam il a dit :

« يقال لصاحب القرءان اقرأ وارتقِ ورتل كما كنت ترتل في الدنيا فإن منْزلتك عند ءاخر ءاية تقرؤها« 

(رواه أبو داود والترمذي)

« Youqalou li sahibi l-Qour’ani qra’ wa rtaqi wa rattil kama kounta tourattil fi d-dounya fa’inna manzilataka ^inda ‘akhiri ‘ayatin taqra’ouha »

(Rapporté par ‘Abou dawoud et  At-tirmidhiyy) ce qui siginfie : « Il sera dit à celui qui mémorise le Qour’an : recite et augmente dans les degrés du paradis et récite tout comme tu le récitais dans le bas monde. Ta demeure sera ce que tu atteindras lorsque tu termineras de réciter la dernière ayah que tu connaissais ».

Al-Bayhaqiyy a rapporté du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam qu’il a dit :

 « اتلوا القرءان وابكوا وإن لم تبكوا فتباكَوا »

« ’Outlou l-Qour’an wa bkou wa ‘in lam tabkou fatabakaw »

Ce qui siginfie : « Récitez le Qour’an et versez des larmes. Si vous n’arrivez pas à verser des larmes alors essayez de provoquer cela pour avoir présente dans le coeur la crainte de Allah le Seigneur des mondes ». D’après Salih Al-Mariyy il a dit : « J’ai récité le Qour’an auprès du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam dans le rêve il m’a dit ô  Salih ceci est la récitation et où sont les larmes ». La récitation du Qour’an de manière correcte c’est à dire si la personne l’a appris par transmission auprès de quelqu’un qui l’a appris par transmission puis qui l’a maitrisé ; ceci est un grand bien ; c’est un bien éminent. Il en est de même pour celui qui écoute le Qour’an auprès de quelqu’un qui l’a récité et qui écoute attentivement et qui fait en sorte que dans son coeur est présente la crainte de Allah ; lui aussi aura une grande récompense. Allah ^azza wa jall dit :

وَمِمَّنْ هَدَيْنَا وَاجْتَبَيْنَا إِذَا تُتْلَى عَلَيْهِمْ ءايَاتُ الرَّحْمَن خَرُّوا سُجَّدًا وَبُكِيًّا

(سورة مريم/58)

« Wa mimman hadayna wa jtabayna ‘idha toutla ^alayhim ‘ayatou r-rahmani kharrou soujjadan wa boukiyya  »

Ce qui signfie : « Parmi ceux que nous avons guidés, ceux à qui nous avons accordé de hauts degrés, lorsqu’il leur est récité des ayah du Qour’an ils se mettent immédiatement en prosternation et en pleurs ».

Et d’après ‘Ibnou Mas^oud que Allah l’agrée il a dit le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

« اقرأ عليّ القرءان « 

« ’iqra’ ^alayya l-Qour’an  »

Ce qui signfie : « Récite moi du Qour’an ».

Alors je lui ai dit « ô Messager de Allah, moi je te récite alors qu’il est desendu sur toi ». Il a répondu :

« إني أحب أن أسمعه من غيري »

« ’Inni ‘ouhibbou ‘an ‘asma^ahou min ghayri »

Ce qui signfie : « J’aime l’entendre de quelqu’un d’autre ».

Alors je lui ai récité Sourat An-Nica‘  jusqu’à arriver à cette ayah :

فَكَيْفَ إِذَا جِئْنَا مِن كُلِّ أمَّةٍ بِشَهِيدٍ وَجِئْنَا بِكَ عَلَى هَؤُلاء شَهِيدًا

« Fa kayfa ‘idha ji’na min koulli ‘oummatin bi chahid wa ji’na bika ^ala ha’oula‘i chahida »

Ce qui signfie : « Qu’en sera t-il lorsque nous ramènerons de chaque communauté quelqu’un qui témoigne sur cette communauté et que toi tu sera celui qui témoigne sur tous ceux-là ».

Et il m’a dit :

 » حسبك الآن »

« Hasbouka l-’an »

Ce qui signfie : « ça suffit ici ». Et je me suis retourné vers lui je voyais que ces yeux étaient inondées de larmes. Rapporté par accord des Mouhaddith

Mes bien aimés apprendre le Qour’an honoré, Aimer le Qour’an et fournir des efforts pour l’apprendre et du temps pour le recevoir par transmission pour l’entendre pour en comprendre les sens de la manière correcte pour l’appliquer ceci est la voie des vertueux et la voie de ceux qui recherche la bonne guidée. Celui qui l’a compris parfaitement il aura connu la croyance véritable que  Allah existe sans endroit que rien n’est tel que Lui. Il connaîtra les devoirs sur lesquels la loi a incité et les choses interdites que Allah tabaraka wa ta^ala nous a empéché de faire. Il connaitra également les actes méritoires, les bons comportements et beaucoup de secrets que  Allah a mis dans ce livre honoré. Ce qui est opportun et utile ici c’est de rappeler certaines choses à ce sujet. Il y a parmi des sourah du Qour’an celles que si le musulman les récite il aura une récompense qui ressemble à la récompense de celui qui récite le tiers du Qour’an. Il y a celles que s’il les récitais, il aura une récompense qui est semblable à celui qui aura récité le quart du  Qour’an. Ici qui ressemble cela ne veut pas dire que c’est exactement équivalent pour celui qui récite le tiers ou le quart du Qour’an mais il lui ressemble. Ainsi le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

 » قل هو الله أحد تعدل ثلث القرءان وقل يا أيها الكافرون تعدل ربع القرءان « 

(رواه الطبراني والحاكم)

« Qoul houwa l-Lahou ‘ahad  ta^dilou thouloutha l-Qour’an wa qoul ya ‘ayyouha l-kafiroun ta^dilou roubou^a l-Qour’an »

(Rapporté par At-Tabaraniyy et Al-Hakim) et  ta^dilou signifie touchbih donc il n’est pas valable de dire que celui qui récite sourat Al-’ikhlas alors sa récompense sera exactement la même que celui qui récite le tiers du  Qour’an.

 

Et d’après Abou Hourayrah que Allah l’agrée le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :

« من القرءان سورة ثلاثون ءاية شفعت لرجل حتى غفر له وهي تبارك الذي بيده الملك« 

(رواه الترمذي)

« Mina l-Qour’an sourah thalathouna ‘ayahc chafa^at lirajoulin hatta ghoufira lah wa hiya tabaraka l-ladhi biyadihi l-moulk »

(Rapporté par At-Tirmidhiyy) e qui signfie : « Il y a dans le Qour’an une sourah qui comporte trente ayah qui a intercédé en faveur d’un homme jusqu’à ce qu’il lui soit pardoné. Il s’agit de tabaraka l-ladhi biyadihi l-moulk »

 

Que l’on sache que le Qour’an comporte des guérisons pour les gens une protection du mal des humains et des jinn. Combien de personne ont pu guérir grâce au Qour’an et Allah les a guéris de maladies difficiles qui leur sont arrivées. Combien de personnes, Allah leur a facilité leurs affaires, et comblé leurs besoins ; ils ont obtenu des biens et des secrets et des bénédictions qui réjouissent les coeurs. Comment n’en serait-il pas ainsi alors que Allah dit :

وَنُنَزِّلُ مِنَ الْقُرْءانِ مَا هُوَ شِفَاء وَرَحْمَةٌ للْمُؤْمِنِينَ وَلاَ يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إَلاَّ خَسَارًا

 (سورة الإسراء/82)

« Wa nounazzilou mina l-Qour’ani ma houwa chifa‘oun wa rahmatoun li l-mou’minina wa la yazidou dh-dhalimina ‘illa khasara »

et Allah dit :

قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ ءامَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ

(سورة فصلت/44)

« Qoul houwa li l-ladhina ‘amanou houdan wa chifa »

Ce qui signifie : « Dis : le Qour’an est pour ceux qui sont croyants une bonne guidée et un remède ».

Mes frères de foi, parler au sujet des mérites du Qour’an, de ses sciences de ses secrets de ses bénédictions prend beacoup de temps. Ce que nous avons cité est une part très très très infimes et celui qui veut plus de bien demande aux gens de science qu’il profite des souffles qu’il a encore avant qu’il ne soit trop tard.

Je dis mes propos et je demande que Allah me pardone ainsi qu’à vous et qu’Il nous accorde de réciter au moins une fois la totalité du Qour’an durant le mois béni de Ramadan et qu’Il nous accorde la récompense de cet acte.

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0