Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Réplique à ceux qui soutiennent la théorie de Darwin [théorie de l'évolution des espèces]

 

Vous trouverez à travers les liens suivants différentes informations utiles qui présentent une réplique à une théorie mensongère, appelée la théorie de Darwin. Cette théorie consiste en réalité à renier l'existence d'un Créateur, et elle attribue l'existence de la vie au simple hasard. Cette théorie s'est malheureusement diffusée à grande échelle à travers le monde. Elle est enseignée dans certains collèges et universités, en étant à tort présentée comme une vérité scientifiquement prouvée [- ce qui n'est pas du tout le cas comme nous le verrons à travers cet article -].

 

Présentation de la théorie de Darwin

 

De nos jours, un grand nombre de personnes ont pris pour croyance une théorie infondée, connue sous le nom de théorie de Darwin. C'est une théorie corrompue qui, à la base, n'a aucun fondement scientifique, même si certains l'ont présenté mensongèrement comme étant une vérité scientifique. Cette théorie est apparue d'abord dans les civilisations chinoises, puis s'est propagée chez les grecs, jusqu'à parvenir à un britannique nommé Charles Darwin, qui a eu un rôle important pour la ré-écriture et la diffusion de cette théorie, en publiant en 1859 un communiqué appelé « L'origine des espèces » puis en écrivant en 1871 un livre appelé « L'origine des humains ». Le résumé de cette théorie, c'est qu'elle prétend que l'origine des êtres vivants serait issue de matières organiques qui auraient évolué avec le temps jusqu'à constituer une cellule unique. Puis, cette cellule se serait divisée en deux cellules qui auraient ensuite évolué pour former un organisme vivant dans l'eau, qui aurait lui aussi évolué pour former différentes espèces de poissons, puis, une partie de ces poissons auraient été à l'origine des lézards, des crocodiles, des oiseaux et des singes, et selon Darwin toujours, une catégorie de ces singes seraient ensuite devenus des être humains. Darwin et ceux qui l'ont suivi prétendent que l'existence des êtres vivants est du à un simple hasard et à un rassemblement de circonstances favorables à l'émergence de la vie. La réplique scientifique à cette théorie est très simple et nous allons en exposer ici une partie.

 

Réplique définitive à la théorie de Darwin


Présentons tout d'abord une réplique simple pour invalider les fondements de la théorie de Darwin :

 

Premièrement

 

Il est important de savoir que les chimistes, les physiciens et les biologistes classent la science en vérité scientifique [- vérité dans laquelle il n'y a pour eux aucun doute -] et en théorie. La définition d'une théorie selon eux, c'est une information qui se base sur un ensemble d'hypothèses. Ces hypothèses sont des suppositions issues de l'imagination, qui n'ont pas de fondement scientifiques ni de preuves qui les confirment. Elles sont une croyance arbitraire que reconnaissent uniquement ceux qui sont partisans de cette théorie. Il est donc étonnant que ceux qui entendent cette théorie corrompue, la considèrent comme étant une réalité scientifique alors que ceux qui ont rédigé cette théorie la présente déjà comme étant seulement des avis théoriques et non pas comme des vérités scientifiques. Ni Darwin, ni aucun de ceux qui l'ont suivi n'ont de preuve et de confirmation certaine de la vérité de cette théorie.

 

Deuxièmement

 

Les scientifiques qui étudient des théories disent que la manière pour parvenir à une théorie scientifique c'est de commencer par l'observation et de la confronter à l'expérience. Mais la théorie dite de l'évolution ne comporte pas ces éléments car personne n'a pu observer un poisson se transformer en crocodile, ni un crocodile se transformer en singe, ni un singe se transformer en être humain. Il est avéré donc qu'il ne s'agit aucunement d'une théorie scientifique.

 

Troisièmement

 

[argument définitif]

 

La plupart des fautes évidentes de cette théorie vient de ce qui est appelé par ses partisans : "la recherche des maillons manquants" qui se résume comme suit : "Darwin prétend que le poisson s'est mis à évoluer, au fur et à mesure des années, d'une évolution progressive, jusqu'à devenir un lézard puis un crocodile, puis, que ce crocodile, à son tour, se serait mis à évoluer petit à petit, après de longues années, jusqu'à devenir un singe. Et ce singe aurait évolué ensuite jusqu'à devenir un être humain". En conséquence de ses paroles et de sa prétention, il y aurait eu des créatures intermédiaires entre le poisson et le crocodile, et entre le crocodile et le singe. Mais ici apparaît au grand jour le mensonge de cette théorie. La grande erreur de Darwin et de ceux qui l'ont suivi, c'est qu'ils ne trouveront jamais de squelette ou d'ossements d'une créature qui descendrait du poisson jusqu'au crocodile, ou du crocodile jusqu'au singe tout en sachant que les archéologues ont creusé durant des années, à travers les différents recoins du monde, et qu'ils n'ont trouvé que des fossiles de poissons, de crocodiles ou de singes, dans l'aspect dans lequel ces êtres vivaient. Ils n'ont jamais trouvé de fossiles de ce qu'ils prétendent être une évolution de l'un vers l’autre. Bien que selon les paroles de Darwin, il y aurait eu des millions, voir des milliards d'espèces intermédiaires pour pouvoir parvenir aux espèces que nous connaissons aujourd'hui. Car selon lui, il y aurait eu à chaque évolution toutes les possibilités liées à l'environnement et aux conditions dans lesquelles ces espèces intermédiaires auraient vécues. Il y a un homme connu pour ses recherches archéologiques, qui était en accord avec Darwin, c'est un chercheur appelé Raymond Dart, de l'université Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du sud, qui a pendant trente ans rechercher des fossiles de ces prétendues créatures intermédiaires. Mais il est revenu de cette recherche les mains vides. Il explique ainsi ses fausses illusions dans son livre appelé « Les aventures du maillon manquant ». Il y a dans ce que nous avons cité une preuve suffisante et des arguments forts qui montrent à quel point cette théorie de Darwin est corrompue et pleine de failles. Vous trouverez dans la troisième partie de cet article [- cliquez sur le lien ci-dessous -], des éléments supplémentaires qui appuient davantage ce que nous venons de mentionner. Réplique par la présentation de la complexité biologique Présentons maintenant d'autres informations scientifiques à propos des cellules organiques. Ces informations permettent de confirmer à quel point la théorie de Darwin est trompeuse. Louis Pasteur a dit que pour vivre, une cellule a besoin de toutes ses unités, et il cite parmi elles : l'appareil de Golgi, le réticulum endoplasmique, le noyau, les ribosomes et d'autres éléments encore. Ces unités travaillent en synergie et sont complémentaires et essentiels pour le bon fonctionnement d'une cellule. Lorsque la théorie de Darwin lui a été mentionné, Louis pasteur a répondu : "la matière peut-elle s'organiser elle-même ? Non bien sûr !". En réalité, le fonctionnement d'une fusée qui déploierait un satellite dans l'espace, est beaucoup moins complexe que le fonctionnement d'une seule cellule organique. La cellule est une base d'activité qui fait entrer et sortir des composants, qui intègre et traite une multitude d'informations. Il suffit pour s'en assurer d'observer l'évolution de cellules de l'embryon pour confirmer toute la complexité d'organisation et de traitement de l'information, et d'observer qu'à partir de ces cellules, ont été constituées un être vivant aussi complexe que l'être humain [- qui possède un cœur, des poumons, une sensibilité, les sens du goût, la parole, l'ouïe, la vue, l'odorat, le toucher, un système reproductif, un système immunitaire, un système digestif ... -]. Même les laboratoires les plus sophistiqués au monde n'ont pas été capable de fabriquer une simple cellule de manière artificielle. Des scientifiques disent que les constituants de la cellule doivent s'associer de manière très précise : les cellules les plus simples du corps sont faites de 100 composants différents, qui sont eux-mêmes constitués à partir de 4 éléments (carbone, azote, oxygène et hydrogène). Ils disent que la cellule la plus simple capable de se reproduire possède à elle seule 400 composants. Le docteur Hoyle (mathématicien américain) a exprimé l'impossibilité de formation d'une cellule vivante à partir du hasard en disant que : "la probabilité que des formes de vies apparaissent par chance ou par hasard, ressemble à la probabilité qu'une tornade, balayant un dépôt de ferraille sur son passage, assemble de manière parfaite un Boeing 747". Ainsi, cette théorie dite de l'évolution est impuissante à expliquer quoi que ce soit concernant la structure même de l'ADN, ainsi que la capacité d'organisation de la reproduction des espèces entre elles. De plus, la structure très complexe de la molécule d'ADN découverte par les chercheurs Watson et Crick en 1952 ont confirmé qu'une structure aussi sophistiquée n'aurait jamais pu émerger par hasard. Cet ADN est capable, à partir de cette structure complexe, de mémoriser toute l'information génétique d'un être humain, ce qui forme des milliards d'informations structurées intégrées dans le noyau d'une cellule d'un millième de millimètre.

 

Lorsque le croyant médite sur la création, cela l'augmente en certitude

en la parfaite toute puissance du Créateur.

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0