Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Sultan Salahou d-Din, que Allah lui fasse miséricorde, était courageux, généreux, indulgent, d’un bon comportement, modeste, mémorisant le Livre de Allah, mémorisant le livre At-Tanbih dans le fiqh chaféite, il écoutait beaucoup le hadith du Prophète. Il avait le coeur tendre, il larmoyait facilement lorsqu’il entendait le Qour’an et le hadith. Il glorifiait beaucoup les rites de la religion agréée par Allah Il était ascète dans son habillement et ses vêtements. Il ne retardait pas une prière par rapport à son temps. Il a toujours fait sa prière en assemblée. Il a construit des mosquées et des écoles. Il a construit la citadelle de la montagne, le fort du Caire, il a libéré Al-Qouds, il a construit la coupole chaféite. Il était lui-même chaféite pour les jugements et achaarite pour la croyance. Il a construit une école au Caire pour l’enseignement exclusif de la croyance. Il a ordonné aux Muezzins d’annoncer au temps du tasbih au-dessus des minarets pendant la nuit, un rappel de la croyance de bonne guidée. Les muezzins ont persévéré à citer la croyance chaque nuit dans les différentes mosquées.

Ainsi le Sultan Salahou d-Din Al-‘Ayyoubiyy, que Allah lui fasse miséricorde, mort en 589 de l'Hégire, portait une attention particulière à propager la croyance de l’Imam Al-‘Ach­^ariyy, que Allah lui fasse miséricorde. En effet As-Souyoutiyy a dit : « Lorsque le Sultan Salahou d-Din Al-‘Ayyoubiyy a été chargé du gouvernement, il a ordonné aux mou’adh-dhin, dans le temps du tasbih, de réciter du haut des minarets la croyance ‘Ach^arite. Il a ainsi engagé des mou’adh-dhin pour la réciter chaque nuit et cela a duré jusqu'à notre époque que voici » –c'est-à-dire jusqu'à l'époque de As-Souyoutiyy qui est mort en 911 de l’Hégire–.[ dans Al-Waça’il ‘ila Mouçamarati l-‘Awa’il p 15 ]
Le Sultan Salahou d-Din ayant cette attention particulière à la croyance Ach^arite,le Chaykh, Faqih spécialiste de la jurisprudence, Nahwiyy spécialiste de la gram­maire Mouhammad Ibnou Hibati l-Lah a composé une épître dans la croyance qu’il a appelé « Hada'iqou l-Fousoul wa Jawahirou l-’Ousou» qu’il a offerte au Sultan. Celui-ci l’a apprise par cœur et a ordonné de l'enseigner jusqu’aux enfants dans les écoles. Cet épître est aussi appelée : « Al-^Aqidatou s-Sa­lahiyyah ». Voici un passage tiré de ce qui est parvenu dans cette épître  :
(wa s-Sani^ou lil-^alami la yahwihi
qoutroun ta^ala l-Lahou ^ani t-tachbih
« Le Créateur de ce monde n’est pas contenu
par aucune étendue, que Allah soit exempté de l’assimilation à Ses créatures
(qad kana mawjoudan wa la makana
wa houkmouhou l-‘ana ^ala ma kana
« Il existe de tout éternité alors qu’aucun endroit n’est de toute éternité
et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité.
(soubhanahou jalla ^ani l-makani wa
^azza ^an taghayyouri z-zamani
« Gloire à Lui exempt d’imperfection, Il est exempt de l’endroit,
et Il est exempt du changement et du temps.
(faqad ghala wa zada fi l-ghoulouwwi
 man khassahou bijihati l-^oulouwwi
« A donc fait preuve d’outrance et a exagéré
celui qui L’a spécifié par la direction du haut.
(wa hasara s-Sani^a fi s-sama’i
 moubdi^aha wa l-^archou fawqa l-ma’i
« et qui a limité le Créateur dans le ciel,
Lui Qui l’a créé alors que le Trône était déjà au-dessus de l’eau.
(wa ‘athbatou lidhatihi t-tahayyouza qad
dalla dhou t-tachbihi fima jawwaza
« Il a confirmé la localisation à l’Être de Allah,
l’assimilationniste s’est assurément égaré dans ce qu’il a rendu possible au sujet du Créateur ».[ Hada'iqou l-Fousoul p 10]

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0