Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bismi l-Lahi r-Rahmani r-Rahim

 

Louanges à Allah Seigneur des mondes, Que Allah honore et élève davantage en degrés notre maître Mouhammad et qu'Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle

 

La bonne orientation concernant les lois du jeûne

 

Mes frères de foi.

Louanges à Allah, Il est unique, Il n'a besoin de rien, Lui Qui n'est pas engendré, Qui n'engendre pas et Qui n'a nul équivalent. Je loue Allah ta^ala et je L'implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation d’ Allah du mal de nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide est sans nul doute bien guidé, et nul ne peut guider celui qu'Il égare. Que l'honneur et l'élévation en degrés les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre maître Mouhammad, le Maître des fils de ^Adnan, celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d'un châtiment. Le Prophète tel une lumière éclatante et une lune éclairante a appelé à la religion agréée par Allah. Allah a guidé par lui la communauté. Le Prophète a transmis le message. Il s'est acquitté de ce qui lui a été confié. Il a conseillé la communauté. Que Allah le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué un de Ses prophètes. Je témoigne qu'il n'est de dieu qu’ Allah, Lui seul n'a pas d'associé. Il a envoyé Son messager avec l'enseignement de droiture et la religion de la vérité. Je témoigne que notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est Son esclave et Son messager. Que Allah l’élève davantage en degrés ainsi que tous les messagers qu'Il a envoyés.

Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-^Aliyy Al-^Adhim.

Je vous recommande de vous attacher aux ordres de Allah et de marcher dans la voie de notre Prophète honoré en vous préparant pour le Jour de la station éminente, ce jour où ni les biens ni les enfants ne seront d’aucun secours et où seul celui présentant un coeur pur de toute mécréance sera sauvé.

Le jeûne du mois de Ramadan béni est une adoration éminente, que Allah a spécifiée de particularités. Parmi ces particularités, il y a ce qui a été rapporté dans le hadith qoudsiyy : (qala-l-Lahou ta^ala : koullou haçanatin bi ^achri ‘amthaliha ila sab^imi’ati di^fin illa s-siyamou fa ‘innahou li wa ‘ana ‘ajzi bih) [rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : "Allah ta^ala dit : Chaque bonne action en vaut dix et [peut être récompensée] jusqu'à sept cents fois hormis le jeûne ; il est pour Moi et c'est Moi Qui en accorde la récompense correspondante".

 La 'ayah qui fonde l'obligation du jeûne de Ramadan est la suivante: ce qui signifie : "Le jeûne vous a été prescrit" et sa parole salla l-Lahou ^alayhi wa sallam : (bouniya-l-‘islamou ^ala khamsin : chahadati ‘an la ‘ilaha ‘illa l-Lah wa ‘anna Mouhammadan raçoulou-l-Lah wa ‘iqami s-salati wa ‘ita’i z-zakati wa hajji-l-bayti wa sawmi ramadan) [rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim] ce qui signifie : "Les principaux devoirs de l’Islam sont au nombre de cinq : le témoignage qu'il n'est de dieu que Allah et que Mouhammad est le messager de Allah, l'accomplissement de la prière, l'acquittement de la zakat, le pèlerinage à la Maison [Sacrée] et le jeûne de Ramadan".

Il est recommandé de faire certaines choses lors du jeûne :

a) - s'empresser de rompre le jeûne, une fois qu'on s'est assuré du coucher du soleil, en raison de sa parole, salla l-Lahou ^alayhi wa sallam : (la yazalou n-naçou bikhayrin ma ^ajjalou-l-fitr) [rapporté par Mouslim] ce qui signifie : "Les gens vont bien tant qu'ils s'empressent de rompre le jeûne".

Il est aussi recommandé de rompre le jeûne avec des dattes. Si on n'en trouve pas, que l'on rompe le jeûne avec de l'eau, et ce avant d'accomplir la prière de al-maghrib, conformément à sa parole salla l-Lahou ^alayhi wa sallam :  (idha ‘aftara ‘ahadoukoum falyouftir ^ala tamrin fa ‘in lam yajid falyouftir ^ala ma’ fa ‘innahou tahour) [rapporté par Abou Dawoud] ce qui signifie : "Lorsque l'un de vous rompt le jeûne, qu'il le rompe avec des dattes, s'il n'en trouve pas, qu'il le rompe avec de l'eau ; elle est certes purificatrice".

Il est aussi recommandé de dire : (Allahoumma laka soumt, wa ^ala rizqika 'aftart) [rapporté par Abou Dawoud] ce qui signifie : "Ô Allah, c'est pour Toi que j'ai jeûné et c'est avec Ta subsistance que je romps le jeûne".

Il est indispensable avant de rompre le jeûne, de s'être assuré du coucher du soleil et il ne suffit pas de se fier seulement à l'appel à la prière diffusé à la radio. Il arrive parfois que certains fassent preuve de précipitation à diffuser l'appel avant son temps. Cela a déjà eu lieu par le passé dans certains pays.

b) - Retarder le souhour – le repas avant l’aube – jusqu'à la fin de la nuit, avant l'aube, ne serait-ce qu’en buvant alors une gorgée d'eau. D'après 'Anas : « le Messager de Allah salla l- Lahou ^alayhi wa sallam a dit : (taçahharou fa ‘inna fi sahouri barakah) [rapporté par Mouslim] ce qui signifie : "Accomplissez le souhour car il y a dans le souhour une bénédiction".

c) - par ailleurs, il est impératif que le jeûneur préserve sa langue du mensonge, de la médisance, des paroles vulgaires et autres choses parmi les choses interdites. Sache, mon frère musulman, qu'il est plus facile de faire preuve de patience dans l'obéissance à Allah soubhanahou wa ta^ala que d'avoir à endurer Son châtiment.

Alors, veille à ne rien consommer pendant la nuit qui soit interdit à la consommation, veille à ne pas porter ton regard sur ce qu’il ne t’est pas permis de regarder, abstiens-toi de toutes vilaines et condamnables paroles telles que le mensonge, ou la médisance. La médisance pour rappel, consiste à mentionner sans raison légale ton frère en Islam par ce qui lui déplaît, en citant des choses qui sont vraies à son sujet, et cela en son absence. Abstiens-toi aussi de fairece qui est indécent. Détourne-toi de toutes querelles, ne fais pas preuve de sécheresse dans ton comportement, et ne te dispute pas.

Al-Boukhariyy et Mouslim ont rapporté de la parole de Abou Hourayrah, que Allah l'agrée, que le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :  (‘innama s-sawmou jounnatoun (‘ay wiqayatoun) fa ‘idha kana ‘ahadakoum sa’iman fa la yarfouth wa la yajhal wa ‘ini-mrou’oun qatalahou ‘aw chatamahou falyaqoul : ‘inni sa’imoun ‘inni sa’im) ce qui signifie : "Le jeûne est une protection. Lorsque l'un d’entre vous jeûne, qu'il n'ait pas de rapport sexuel, qu'il ne fasse pas preuve d'indécence et si quelqu'un le provoque ou l'insulte, qu'il réponde : Certes, je jeûne. Certes, je jeûne".

De la même façon, il est impératif de ne pas écouter ce qu'il est interdit d'écouter, et de ne commettre aucun des péchés des organes, comme la main ou le pied. De même, il est recommandé de faire preuve d’une grande générosité, d'entretenir les liens de proche parenté, de réciter beaucoup le Qour'an et de faire retraite à la mosquée (al-i^tikaf) et plus particulièrement durant les dix derniers jours. Ainsi, Mouslim a rapporté, d'après Ibnou ^Oumar, que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam faisait retraite dans la mosquée pendant les dix derniers jours de Ramadan.

Il est aussi recommandé de donner de quoi rompre le jeûne aux jeûneurs. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :  [rapporté par At-Tirmidhiyy et il a dit que le hadith est fiable et sûr] ce qui signifie : "Celui qui donne de quoi rompre le jeûne à un jeûneur aura une récompense semblable à la récompense du jeûneur sans que la récompense de celui-ci ne soit en rien diminuée".

Il est aussi recommandé de dire, si on a été insulté : « Je suis en train de jeûner, je suis en train de jeûner ('inni sa'im, 'inni sa'im) ». Il est aussi recommandé de jeûner six jours consécutifs du mois de Chawwal, juste après la fête. Si l’on jeûne six jours non consécutifs, la sounnah aura quand-même été accomplie.

D'après Abou 'Ayyoub Al-'Ansariyy, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit : [rapporté par Mouslim] ce qui signifie : "Celui qui jeûne Ramadan et le fait suivre par [le jeûne de] six jours de Chawwal est comme celui qui jeûne toute une vie".

Il a été rapporté de Ibnou ^Oumar qu'il a dit : Lorsqu'il voyait le croissant de lune, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam disait :  (Allahou 'akbar, Allahoumma 'ahil-lahou ^alayna bi l-'amni wa l-'imani wa s-salamati wa l-'Islam, wa t-tawfiqilima youhibbou Rabbouna wa yarda, Rabbouna wa Rabbouka l-Lah) [rapporté par Ad-Darimiyy] ce qui signifie : "Allah mérite plus de vénération que tout autre, Ô Allah, fais que le croissant de ce mois soit pour nous celui d'un mois de sécurité, de foi, de salut, d'Islam et de succès pour accomplir ce que notre Seigneur agrée. Notre Seigneur et ton Seigneur est Allah".

Il a été rapporté que ^Abdou l-Lah Ibnou Abi Moulaykah a dit: « J'ai entendu ^Abdou l-Lah Ibnou ^Amr Ibni l-^As dire : « J'ai entendu le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam dire :  ('inna li s-sa'imi ^inda fitrihi da^wah : Allahoumma 'inni 'as'alouka bi rahmatika l-lati waci^at koulla chay'in 'an taghfira li dhounoubi) [rapporté par Al-Hakim dans Al-Moustadrak] ce qui signifie : "Lors de la rupture de son jeûne, le jeûneur a une invocation [dont le sens en français est] : Ô Allah, je Te demande par Ta miséricorde qui s'étend sur toute chose de me pardonner mes péchés".

D'après 'Anas, que Allah l'agrée, le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam se rendit chez Sa^d Ibnou ^Oubadah, que Allah l'agrée, qui lui présenta du pain et de l'huile. Le Prophète salla l- Lahou ^alayhi wa sallam en mangea puis il dit : ('aftara ^indakoumou s-sa'imoun, wa 'akala ta^amakoumou l-'abrar, wa sallat ^alaykoumou l-mala'ikah) [rapporté par Abou Dawoud avec une chaîne de transmission sûre] ce qui signifie : "Que les jeûneurs rompent leur jeûne chez vous, que les pieux partagent votre repas et que les anges fassent des invocations en votre faveur".

D'après Mou^adh Ibnou Zouhrah, il lui a été rapporté que le Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, disait lorsqu'il rompait le jeûne :  (Allahoumma laka soumtou, wa ^ala rizqika 'aftart) [rapporté par Abou Dawoud] ce qui signifie : "Ô Allah, c'est par recherche de Ton agrément que j'ai jeûné et c'est avec ce que Tu m'as donné comme subsistance que je romps le jeûne".

D'après Ibnou ^Oumar, Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, disait lorsqu'il rompait le jeûne : (dhahaba dh-dhama'ou wa btallati l-^ourouqou, wa thabata l-'ajrou 'in cha' Allah) [rapporté par Abou Dawoud] ce qui signifie : "La soif s'est dissipée, les vaisseaux se sont irrigués et la récompense est confirmée, si Allah le veut".

Voici mon rappel de ce jour. Enfin, je demande à ce que Allah ta^ala me pardonne et vous pardonne.

Tag(s) : #Ramadan

Partager cet article

Repost 0