Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

La louange est à Allah et que l'honneur et l'élévation en degrés soient accordés au Prophète de Allah.

 

Mes frères en Islam, vous qui aimez Mouhammad, je vous aime par recherche de l’agrément de

Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allah Qui a révélé au coeur de Son bien-aimé Mouhammad Sa parole ta^ala : (ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou t-taqou l-Laha wa btaghou ‘ilayhi l-wacilah) ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, faites preuve de piété à l’égard de Allah et recherchez les causes pour gagner Son agrément » [Al-Ma’idah / 35].

 

Mes frères de foi, Allah soubhanahou wa ta^ala a fait que parmi les causes qui nous facilitent la réalisation de nos besoins, il y a le tawassoul par les prophètes et les saints, durant leur vie et après leur mort.

 

Le tawassoul, c’est demander à Allah la réalisation d’une chose profitable ou la préservation d’une nuisance, en mentionnant le nom d’un prophète ou d’un saint par égard et honneur envers celui par lequel on fait le tawassoul.

 

La demande s’adresse donc à Allah car les prophètes et les saints ne créent absolument rien, ni la nuisance, ni le profit. Nous demandons à Allah par leur degré, dans l’espoir que nos demandes soient ainsi exaucées. Nous disons par exemple : (Allahoumma ‘inni ’as’alouka bijahi raçouli l-Lahi) ou (bihourmati raçouli l-Lahi ’an taqdiya hajati ou toufarrija karbi). Il est permis de faire le tawassoul par les prophètes et les saints en leur présence et en leur absence. Il est permis de les appeler en leur absence tout comme en leur présence, les preuves de la Loi l’indiquent clairement.

 

Ainsi le Messager de Allah salla Allahou ^alayhi wa sallam a enseigné à un aveugle de faire le tawassoul par lui –Mouhammad–. L’homme aveugle a donc fait le tawassoul par le Messager de Allah. Il a fait le tawassoul par le Bien-aimé de Allah. Il a fait le tawassoul par le Meilleur des êtres créés par Allah. Allah ta^ala lui a rendu la vue. Le Messager de Allah salla Allahou ^alayhi wa sallam lui avait enseigné de dire : (Allahoumma ‘inni ‘as’alouka wa ‘atawajjahou ‘ilayka binabiyyika Mouhammadin nabiyyi rrahmah. Ya Mouhammad, ‘inni ‘atawajjahou bika ‘ila Rabbi fi hajati –on la cite– litouqda li), ce qui signifie : « Ô Allah, je Te demande et je m’adresse à Toi par Ton prophète Mouhammad le prophète de la miséricorde. Ô Mouhammad, je m’adresse par toi à mon Seigneur pour que mon affaire –que l’on cite– soit réglée ».

 

Lorsque cet homme aveugle fit le tawassoul il n’était pas auprès du Messager de Allah salla Allahou ^alayhi wa sallam , preuve en est ce qu’a dit celui qui a rapporté le hadith, le compagnon ^Outhman Ibnou Hounayf. Il a dit lorsqu’il a rapporté le hadith de l’aveugle :(fawa l-Lahi ma tafarraqna wa la tala bina l-majliçou hatta dakhala ^alayna r-rajoulou wa qad ‘absar), ce qui signifie : « Par Allah, nous ne nous étions pas encore séparés et l’assemblée n’avait pas duré longtemps, l’homme était revenu à nous en ayant recouvré la vue ».

Lorsqu’il a dit : (hatta dakhala ^alayna) ce qui signifie : « l’homme était revenu à nous », cette parole indique que l’homme n’était pas présent dans l’assemblée lorsqu’il a fait le tawassoul par le Messager de Allah salla Allahou ^alayhi wa sallam . 

Ô Allah, tout comme nous avons cru en Mouhammad alors que nous ne l’avons pas rencontré, tout comme nous avons cru en sa véracité sans avoir été réunis avec lui, fais-nous entrer où il entrera, Ô Allah, rassemble-nous avec son groupe, fais-nous parvenir jusqu’à son bassin, fais-nous boire de sa coupe, une boisson claire et apaisante après laquelle nous n’aurons plus jamais soif, ô Toi le Plus miséricordieux des miséricordieux.

 

 

Écoutez mes frères de foi la parole du Faqih –le spécialiste de jurisprudence–, du moujtahid –le savant apte à donner des avis de jurisprudence–, ^Aliyy As-Soubkiyy dans son livre Chifa’ou s-Saqam : « Sache qu’il est permis et qu’il est approuvé de faire le tawassoul, l’isti^anah et le tachaffou^ par le Prophète salla Allahou ^alayhi wa sallam à son Seigneur soubhanahou wa ta^ala.

 

Le caractère permis de cela et approuvé fait partie de ce qui est connu par quiconque est attaché à la religion ; c’est une chose connue et retenue de la pratique même des prophètes et des messagers, de la conduite des prédécesseurs vertueux, des savants et des gens du commun parmi les musulmans. Nul ne l’a renié ». C’est-à-dire personne ne l’a jamais renié parmi ceux dont la parole est à prendre en considération.

 

Le Hafidh Ibnou Hajar a dit dans son livre Fat-hou l-Bari’ : « Ibnou Abi Chaybah a rapporté avec une chaîne de transmission sûre (sahih) de Abou Salih As-Samman d’après Malikou d-Dar –le Responsable du Trésor–, qui était le responsable du Trésor auprès de ^Oumar qu’il a dit : « Les gens ont été atteints de famine. Depuis neuf mois, durant le califat de ^Oumar, la pluie ne tombait plus. Un compagnon était alors parti auprès de la tombe du Prophète salla Allahou ^alayhi wa sallam.

 

Il a dit : (Ya Raçoula l-Lah,’ istasqi li’oummatika fa’innahoum qad halakou) ce qui signifie : « Ô Messager de Allah, demande la pluie pour ta communauté, ils ont subi beaucoup de dégâts ».

 

L’homme a alors vu le Messager de Allah lui parler dans le rêve. Il lui a été dit : (‘aqri’ ^Oumara s-salama wa ‘akhbirhou ‘annahoum yousqawn) ce qui signifie : « Passe le salam à ^Oumar et dis lui qu’ils recevront la pluie ». Il lui a également demandé de lui dire : (^alayka l-kayça l-kays) ce qui signifie : « Dis-lui aussi qu’il continue à faire des effort pour servir la communauté ». L’homme est donc parti voir ^Oumar et lui a rapporté ce qu’il avait vu. ^Oumar s’est mis à pleurer et a dit : (Ya Rabb, ma ‘alou ‘il-la ma ^ajazt) ce qui signifie : « Seigneur, je ferai tout ce qui est en ma capacité pour servir la communauté ».

 

« Ô Allah accorde-nous de suivre correctement les prophètes et les vertueux, Tu es certes sur toute chose tout-puissant. »

 

Nous demandons à Allah qu’Il nous accorde la réussite pour accomplir ce qu’Il aime et agrée. Voici mes propos et je demande à ce que Allah me pardonne ainsi qu'à vous.

Tag(s) : #Discours vendredi

Partager cet article

Repost 0