Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



     Parmi les supplices de la tombe, il y a le coup de masse de fer que recevra le mécréant après avoir été incapable de répondre aux questions des deux anges Mounkar et Nakir ^alayhima s-salam. Ce coup ne sera pas porté au musulman désobéissant mort sans repentir. Il y a aussi le resserrement de la tombe, réservé aux mécréants et à certains musulmans désobéissants. Il sera dit à la terre de se refermer sur le mécréant ; elle se refermera sur lui, jusqu’à ce que ses côtes s’entrecroisent, celles de droite partant à gauche et celles de gauche partant à droite, ce qui représente un supplice intense. L’obscurité sera un autre supplice de la tombe. En effet, beaucoup de gens éprouvent de l’angoisse à demeurer dans un endroit obscur, ils se sentent mal à l’aise dans le noir. Que dire alors de celui qui reste dans sa tombe pendant des années. On a vu de la fumée sortir de certaines tombes une fois le mort enterré.

 

     Des savants dignes de confiance ont rapporté qu’un homme pratiquait l’usure et qu’il vivait ainsi de transactions interdites. Un jour qu’il était sorti entourer de son cortège, il vit une femme belle qu’un musulman pauvre avait épousée et il abusa d’elle après l’avoir faite enlever à son mari. Lorsqu’il mourut, de la fumée sortit de sa tombe quand les gens du village furent rentrés chez eux après l’avoir enterré. Sa famille le pleura davantage encore et fut profondément peinée pour lui et demanda aux savants et aux gens de réciter le Qour’an et de demander pardon en sa faveur. Malgré cela, la fumée continua de sortir de sa tombe une semaine durant. Les savants dirent : « C’est à cause de l’argent interdit qu’il a acquis en pratiquant l’usure ». Nous demandons à Allah de nous préserver du supplice de la tombe et du châtiment de l’Enfer. ‘Amin.

 

     Le Messager de Allah وسلم عليه الله صلى a dit ce qui signifie : Il y a trente ‘ayah dans le Qour’an qui demande pardon pour celui qui les récite jusqu’à ce que le pardon lui soit accordé ».

 

     Ibnou ^Abbas rapporte que le Prophète وسلم عليه الله صلى a dit ce qui signifie : « J’aimerais que ces versets soient dans le cœur de chaque membre de ma communauté ». At-Tirmidhiyy a dit dans son Jami^ du hadith de Ibnou ^Abbas qu’un homme qui planta sa tente à l’emplacement d’une tombe entendit provenir de cette tombe la récitation de (tabaraka l-ladhi bi yadihi l-moulk) en entier. Il raconta ce dont il avait été témoin au Messager de Allah qui le lui confirma en disant c’est (tabaraka l-ladhi bi yadihi l-moulk…) ce qui signifie : «C’est la Sourat qui protège, c’est la salvatrice ».

 

     Lorsque notre maître ^Outhman que Allah l’agrée, visitait les tombes, il lui arrivait de pleurer jusqu’à en mouiller sa barbe de larmes. Lorsqu’on lui en parla il répondit ce qui signifie : « Si tu es sauvé du châtiment de la tombe, tu seras sauvé de quelque chose de plus grave. Dans le cas contraire, je ne pense pas que tu en sois sauvé ». Il y a toutefois un hadith qui prouve que le musulman supplicié dans sa tombe ne le sera pas forcément au Jour du jugement.

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0