Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Parmi les paroles que le maître Ar-Rifa^iyy a dites, il a dit : « Eh maîtres, côtoyez les savants et les connaisseurs parce qu'en restant avec eux, vous aurez des secrets qui font changer celui qui reste avec eux d'un état à l'autre ». Il a ainsi été rapporté dans la Tradition prophétique ce qui signifie : « Celui qui s'assoit avec huit catégories, Allah ta^ala lui augmente huit choses :

- celui qui côtoie les princes, Allah ta^ala lui augmente l'orgueil et le durcissement du cœur

- celui qui côtoie les riches, Allah lui augmente l'avarice et son amour du bas-monde et de ce qu'il contient

- celui qui côtoie les pauvres, Allah ta^ala lui augmente la satisfaction pour ce que Allah lui a donné

- celui qui s'assoit avec les enfants, Allah lui augmente les jeux et les loisirs

- celui qui côtoie les femmes, Allah lui augmente l'ignorance et le désir

- celui qui côtoie les vertueux, Allah lui augmente le désir de l'obéissance

- celui qui côtoie les savants, Allah lui augmente la science et la vertu

- et celui qui côtoie les grands pécheurs, Allah lui augmente les péchés et le retard du repentir ».

Il a également dit : « La compagnie de celui qui est raisonnable fait croître la personne en degré dans sa religion, dans le bas-monde et dans l'au-delà. La compagnie de celui qui est stupide fait diminuer en degré dans la religion et dans le bas-monde. Ce n'est qu'un regret lors de la mort et une perte dans l'au-delà ».

Le Chaykh Ahmad Ar-Rifa^iyy, que Allah l'agrée, était sur sa chaise à 'Oummou ^Oubaydah le vendredi de l'an 570 H, ses compagnons étaient autour de lui ainsi que les imams de son époque, que Allah les agrée tous. Il disait : « Ma voie est une croyance pure et un for intérieur rempli. Ceci pour avoir pour destination l'agrément de Allah en délaissant les désirs du bas-monde pour celui de l'au-delà ».

Lorsqu'il clôtura son assemblée bénie, le Chaykh Ya^qoub Ibnou Karaz lui a dit : « Mon maître, si tu écrivais pour nous quelque chose dans la croyance sur laquelle nous nous basions et sur laquelle tes mourid se basent d'après toi ». Il a répondu à sa demande et il a demandé l'encre et le papier. Il leur dit : « Ecrivez ». Il a dit : « Je commence par le Nom de Allah le Très-Miséricordieux, le Miséricordieux, la louange est à Allah, Celui Qui crée les choses, Qui les ressuscite, Celui Qui fait ce qu'Il veut, Celui à Qui le Trône honoré appartient, Celui Qui guide les meilleurs de Ses esclaves à la voie de bonne guidée et au chemin de rectitude, Celui Qui leur accorde par Sa grâce après le témoignage en Son unicité la préservation de leur croyance des ténèbres de la suspicion et de la contradiction, Celui Qui les guide à suivre Son Messager l'Elu  et à prendre le chemin de ces compagnons honorables, Celui Qui leur apprend qu'Il est unique, qu'Il n'a pas d'associé, qu'Il n'a pas de semblable, qu'Il n'a pas d'opposé, qu'Il n'a pas d'équivalent. Il a de toute éternité les attributs de la perfection. Il n'est pas de ceux qui ont une fin mais Il est Al-'Awwal Celui Qui est exempt de début et Al-'Akhir Celui Qui est exempt de fin. Il est Adh-Dhahir Celui Qui domine toute chose par la toute-puissance et Al-Batin Celui Que les imaginations n'atteignent pas et Qui sait les choses cachées. Il n'est pas un corps ayant une image ni un jawhar limité ayant une quantité et Il n'a pas de ressemblance avec les corps ni de par la quantité ni de par la possibilité de la division. Il n'est pas un élément de substance, un jawhar, et les jawhar ne s'incarnent pas en Lui. Il n'est pas une caractéristique des corps, un ^arad, et les ^arad ne Lui adviennent pas. Il n'a de ressemblance avec aucun être qui existe et aucun être qui existe n'a de ressemblance avec Lui. Rien n'est tel que Lui et Il n'a de ressemblance avec rien.

Les quantités ne Le limitent pas, les frontières ne Le contiennent pas et les directions ne Le délimitent pas ni les cieux » jusqu'à la fin de son traité de la croyance qu'il a dicté à ceux qui lui avaient demandé dans son assemblée.

Telle était la croyance de l'Imam Ar-Rifa^iyy et telle est la croyance de Ahlou Sounnah wa l-Jama^ah, que Allah n'a aucune ressemblance avec Ses créatures, qu'Il n'est pas un corps.

Que Allah ta ^ala nous pardonne nos péchés et qu'Il nous accorde miséricorde par le degré des waliy.

Tag(s) : #Histoires & paroles de savants

Partager cet article

Repost 0