Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mère des Croyants la Dame Khadijah Bintou Khouwaylid que  Allah l'agrée la Première des Epouses du Messager Mouhammad.

Allah ta^ala dit ce qui signifie : « Le Prophète est prioritaire pour les croyants par rapport à eux-mêmes et ses épouses sont leurs mères ».
 

Allah soubhanahou wa ta^ala a honoré certaines femmes. Il les a ainsi spécifiées par le mérite de se marier avec le maître des messagers et le sceau des prophètes et quel beau mérite grâce auquel la personne devient proche du Messager de Allah et elle connaît ses états elle surveille son comportement qui est sous la grâce divine. La meilleure des épouses du Messager : Khadijah Bintou Khouwaylid qui lui était le meilleur support et la meilleure aide.

 

Allah ta^ala dit [sourat Al-'Ahzab / 34] ce qui signifie : « et citez vous les femmes ce qui est récité dans vos maisons comme 'ayah du Livre de Allah et comme sagesse. Certes Allah est Latif Khabir ».

 

D'après Abou Hourayrah que Allah l'agrée il a dit : Jibril est venu au Prophète et lui a dit : ô Messager de AllahKhadijah qui arrive et avec elle un récipient contenant de la sauce de la nourriture ou une boisson. Lorsqu'elle te rejoint passe lui le Salam de son Seigneur et de ma part et annonce lui la bonne nouvelle d'une maison au paradis faite de roseaux où il n'y a ni bruit ni fatigue. Rapporté par Al-Boukhariyy. voici

 

Son lignage et sa place parmi son peuple

 

Khadijah était issue d'une famille réputée de notables et de dignitaires. Elle a grandi avec l'acquisition du bon comportement. Elle se caractérisait par la détermination la raison et la chasteté au point que son peuple l'appelait dans la Jahiliyyah« la Pure » - At-Tahirah - tant elle était chaste et vertueuse.

 

Elle est la fille de Khouwaylid fils de 'Açad fils de ^Abdou l-^Ouzza fils de Qousay fils de Kilab fils de MourrahKa^b fils de Lou'ay fils de Ghalib fils de Fihr. Sa mère est Fatimah fille de Za'id fils de Al-'Asamm fils de Rawahah et fille de 'Oummou Fatimah Halah fille de ^Abdou Manaf fils de Al-Harith. Le premier de ses époux fut Abou Halah fils de Zourarah At-Tamimiyy. Abou Halah est mort dans la Jahiliyyah et Khadijah lui mit au monde Hind le compagnon celui qui a rapporté le hadith de la description du Prophète et qui fut présent lors de la bataille de Badr ; certains ont dit à 'Ouhoud. Al-Haçan fils de ^Aliyy a rapporté de lui et a dit : « mon oncle maternel m'a dit ... » car il est le frère de Fatimah par la mère. Hind était éloquent maître dans l'usage de la langue fort dans la description. Il disait : je suis le plus honorable des gens par le père la mère le frère et la sœur : Mon père est le Messager de Allah mon frère est Al-Qacim ma sœur est Fatimah et ma mère est Khadijah que Allah l'agrée. Khadijah mit également au monde pour Abou Halah Halah fils de Abou Halah. Il était compagnon. Après la mort de Abou Halah le premier époux de Khadijah ^Outayq Ibnou ^Abid Al-Makhzoumiyy l'épousa. Elle lui donna une fille qui s'appelle Hind qui rentra en Islam et vécut au nombre des compagnons. fils de

 

Khadijah que Allah l'agrée avait un commerce elle était honorable et avait beaucoup de biens. Elle louait le service des hommes pour faire le commerce avec son bien et elle leur donnait l'argent en fonction du bénéfice. Sa caravane était telle que celle du commun de Qouraych. Elle entendit à propos du Messager de AllahAbou Talib avait dit à son neveu le fils de son frère lorsqu'il lui avait dit je suis un homme qui n'a pas d'argent les temps sont devenus difficiles et nous endurons des années rudes sans que nous ayons ni biens ni commerce et voilà Khadijah qui envoie des hommes de ton peuple faire du commerce et faire des bénéfices ; si tu t'adresses à elle elle te préférera aux autres à cause de ce qu'elle entend comme pureté à ton sujet. beaucoup de bien quant à sa véracité sa grande honnêteté et son bon comportement. Elle entendit également la parole que

 

Le voyage commercial du Prophète pour le compte de Khadijah

 

Khadijah proposa au Messager de Allah de voyager avec son bien en direction du Cham pour faire du commerce et lui donner le meilleur de ce qu'elle donnait aux autres commerçants accompagné d'un esclave qui lui appartenait nommé Mayçarah. Le Messager de Allah accepta cela et partit pour le commerce avec son bien avec son esclave à elle Mayçarah jusqu'à parvenir au Cham. Le Messager de Allah fit une halte à l'ombre d'un arbre proche de l'ermitage d'un des moines. Le moine adressa un signe de tête à Mayçarah et lui dit : Qui est cet homme qui s'est allongé sous cet arbre ? Mayçarah lui répondit : C'est un homme de Qouraych des gens du Haram. Le moine lui dit alors : Personne d'autre qu'un prophète ne fait halte sous cet arbre. Ensuite le Messager de Allah vendit toute la marchandise qu'il avait prise avec lui et acheta ce qu'il voulait acheter. Puis il reprit la route du retour pour La Mecque Mayçarah étant avec lui. Mayçarah lorsque la chaleur devenait forte voyait deux anges l'abriter du soleil alors qu'il était sur sa monture. Lorsqu'il arriva à La Mecque pour le compte de Khadijah avec ses biens elle vendit les marchandises et doubla ainsi son capital. Mayçarah lui parla aussi du moine et de ce qu'il avait vu au sujet des deux anges qui lui faisaient de l'ombre.

 

Khadijah que Allah l'agrée était une femme déterminée intelligente et honorable en plus de ce que Allah lui veut comme honneur. Lorsque Mayçarah lui rapporta ce qu'il lui a rapporté ainsi que ce qu'il avait vu de son comportement elle envoya quelqu'un auprès du Messager de Allah et lui dit : ô fils de l'oncle j'ai le désir de me marier avec toi pour ta parenté ton honnêteté ton bon comportement et la véracité de tes propos.

 

Khadijah en ce temps là était celle parmi les femmes de Qouraych celle qui était la plus honorable d'entre elles qui avait le plus de biens. Tout son peuple espérait l'épouser s'il le pouvait.

 

Lorsqu'elle dit cela au Messager de Allah il en parla à ses oncles paternels : Hamzah Ibnou ^Abdi l-Mouttalib Abou Talib et d'autre oncles à lui pour se rendre chez Khouwaylid Ibnou 'Açad. Ils la demandèrent pour lui. Certains ont dit : celui qui était le tuteur de Khadijah pour le mariage c'était Waraqah Ibnou Nawfal. D'autres ont dit : l'oncle de Khadijah ^Amr Ibnou 'Açad est celui qui l'a représentée pour faire le contrat parce que Khouwaylid était mort dans la guerre des Fajjar et comme ^Amr son oncle était encore vivant l'habitude des arabes n'était pas de donner la priorité à celui qui est éloigné avant lui pour être tuteur dans le mariage. Le messager de Allah l'épousa donc. Le Messager de Allah lui donna en dot vingt Bakrah et dans une version le Messager de Allah lui a donné en dot douze 'ouqiyah. Elle avait alors quarante ans et le Messager de Allah avait vingt cinq ans. Elle était ainsi la première femme qu'ait épousée le Messager et il n'épousa pas une autre avec elle jusqu'à ce qu'elle décède. l'épousa donc. Il lui donna en dot vingt

 

Les Enfants de Khadijah que Allah l'agrée

 

Elle lui a donné toutes ses filles : Zaynab Rouqayyah 'Oummou Kalthoum et Fatimah. Toutes ont vécu jusqu'à la révélation de l'Islam et ont émigré avec lui. Le premier des enfants du Messager de Allah à La Mecque avant l'avènement de sa mission de Prophète fut Al-Qacim et c'est par ce fils-là qu'a été tiré son surnom de Abou l-Qacim - le père de Al-Qacim. Ensuite il lui est né dans l'Islam ^Abdou l-Lah qui fut surnommé le bon le pur - At-Tayyib At-Tahir -. Quant à son fils Ibrahim il est de Mariyah la copte que Al-Mouqawqas lui avait offerte. Le Messager de Allah n'eut de rapport avec elle qu'après son entrée en islam.

 

Son soutien au Prophète

 

Lorsque le Prophète reçut la révélation Khadijah fut la première à avoir cru en Allah et en Son Messager et à avoir cru en la véracité de Mouhammad concernant ce qu'il avait rapporté de son Seigneur. Elle fut la première à l'aider pour transmettre son message. Le Prophète n'entendait rien de la part des associateurs qu'il détestât que ce soit une réplique contre lui ou une attribution de mensonge sans que Allah le soulage avec Khadijah qui l'appuyait dans son appel le consolait et sans que Allah lui facilite ce qu'il rencontrait de difficultés de la part de son peuple. La dame ^A'ichah que Allah l'agrée a rapporté que : les premiers signes de la révélation pour le Messager de Allah c'était le rêve véridique qui se réalisait comme la blancheur de l'aube. Ensuite il lui a été fait aimer la solitude. Il se rendait à Ghar Hira' dans lequel il s'adonnait aux actes d'adoration des nuits entières. Ensuite il revenait chez lui et il se munissait de provisions à nouveau jusqu'à ce que la vérité est venue à lui. Jibril est venu à lui et lui a dit : ô Mouhammad tu es le Messager de Allah. Le Messager de Allah a dit ce qui signifie : « je me suis replié sur mes genoux et mes membres se sont mis à trembler. Je suis revenu chez Khadijah en disant« Zammilouni Zammilouni » puis la frayeur m'a quitté. Ensuite il est revenu à moi et a dit : 'Iqra' ce qui signifie : récite. Et que récitais-je ? Il m'a ainsi pressé trois fois jusqu'à me fatiguer. Puis il a dit ce qui signifie : « Récite au nom de ton Seigneur Qui crée » [Sourat Al-^Alaq / 1]. J'ai récité. Puis je suis parti auprès de Khadijah et lui ai dit : J'ai pitié pour moi-même et je lui ai appris ce qui m'était arrivé ».

 

Elle a alors dit : Sois heureux par Allah Allah ne rabaisse jamais par Allah tu maintiens les relations avec les proches tu es véridique dans ce que tu dis tu rends ce qui t'est confié tu prends en charge les petits tu accueilles bien l'invité et tu aides à supporter les épreuves du Tout-Puissant.

 

Ensuite elle m'a emmené auprès de Waraqah Ibnou Nawfal Ibnou 'Açad le fils de son oncle paternel et qui était chrétien. Il avait lu les Livres et avait entendu des propos chez les gens de La Thora et de l'Evangile. Il écrivait l'hébreu et avait transcrit en hébreu de L'Evangile ce que Allah veut qu'il écrivît. Il était devenu aveugle. Khadijah lui a donc dit : ô fils de l'oncle écoute le fils de ton frère. Waraqah lui dit alors : ô fils de mon frère qu'as-tu donc vu ? Le Messager de Allah lui apprit ce qu'il avait vu. Waraqah lui répondit : c'est le Namous qui a été descendu sur Mouça fils de ^Imran ah si seulement j'étais encore vivant lorsque ton peuple te fera sortir. Le Messager de Allah dit ce qui signifie : vont-ils donc me faire sortir ? Il a dit : oui il n'y a pas un homme qui soit venu avec une chose pareille à ce que tu amènes sans qu'il soit pris pour ennemi et si j'étais vivant ce jour-là je te donnerai mon appui entièrement. Par la suite il ne s'est pas écoulé beaucoup de temps que Waraqah décéda.

 

La première des créatures de Allah ta^ala qui ait cru en lui qui ait reconnu sa véracité c'est Khadijah Bintou Khouwaylid son épouse. Certains ont dit : nos compagnons ont été unanimes à dire que le premier qui a répondu à l'appel du Messager de Allah c'était Khadijah. La première chose que Allah rend obligatoire parmi les lois de l'Islam après la reconnaissance de Son unicité - at-tawhid - et le désaveu des idoles c'est la prière. La prière lorsqu'elle lui fut rendue obligatoire Jibril vint à lui alors qu'il était en amont de La Mecque. Il donna avec son talon un coup en direction de la vallée et une source en a jailli. Jibril a donc fait les ablutions - al-woudou - alors que le Prophète l'observait pour lui montrer la manière de faire la purification pour la prière. Ensuite le Messager de Allah a fait la petite ablution comme lui. Puis Jibril s'est levé et a accompli la prière en tant qu'Imam et le Prophète a accompli la prière comme lui puis il s'en est allé. Le Messager de Allah se rendit par la suite auprès de Khadijah il lui enseigna la petite ablution et accomplit la prière avec elle en tant qu'imam et elle a fait comme lui.

 

Le Messager de Allah la respectait et l'honorait pour le véritable degré qu'elle avait. Il ne la contredisait pas avant la descente de la révélation sur lui. Après qu'elle décéda il l'évoquait souvent et ne se lassait pas de faire son éloge. ^A'ichah que Allah l'agrée disait : je n'ai pas été jalouse de l'une des épouses du Prophète comme j'ai été jalouse de Khadijah pourtant je ne l'ai pas vue.

 

Mais le Prophète l'évoquait beaucoup et il arrive qu'il égorge une brebis la découpe en morceaux et la distribue en aumône pour l'âme de Khadijah. Il est arrivé que je lui dise : c'est comme s'il n'y a pas eu dans le bas-monde d'autre femme que Khadijah et il répondait ce qui signifie : elle a existé et j'ai eu d'elle un enfant ». Rapporté par Al-Boukhariyy.

 

^A'ichah que Allah l'agrée a dit : je n'ai pas éprouvé de jalousie envers une femme ce que j'ai éprouvé de jalousie envers Khadijah tant le Messager de Allah l'évoquait. Il m'a épousée trente ans après elle et son Seigneur ^azza wa jall [ou Jibril ^alayhi s-salam] lui avait ordonné de lui annoncer la bonne nouvelle d'une maison en roseaux au paradis ».

 

Le décès de 'Oummou l-Mou'minin -la mère des croyants- La dame Khadijah que Allah l'agrée.

 

La mère des croyants décéda elle qui fut le bras droit du Messager de Allah pour la propagation de l'appel à l'Islam et la diffusion de ses préceptes cinq ans avant l'Hégire à La Mecque alors qu'elle avait soixante cinq ans. Lors de son enterrement le Messager de Allah descendit dans sa tombe et l'y fit entrer par sa main dans Al-Houjoun une montagne de la partie haute de La Mecque; là où sont enterrés ceux de sa famille.

 

Son décès constitua une grande catastrophe suivie d'autres catastrophes et d'autres épreuves que le Prophète supporta avec abnégation et patience face aux difficultés.

 

Allahoumma salli ^ala Mouhammadinin-Nabiyy wa 'azwajihi 'oummahati l-mou'minin wa dhourriyyatihi wa 'ahli baytihi kama sallayta ^ala 'ali 'Ibrahim 'innaka Hamidoun Majid.

 

Ô Allah élève davantage le degré de Mouhammad le Prophète ainsi que ses épouses les mères des croyants sa descendance et ses proches parents tout comme Tu élèves davantage le degré de la famille de Ibrahim Tu es certes Celui Qui est loué et Qui est glorifié

Tag(s) : #Les femmes vertueuses

Partager cet article

Repost 0