Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Il s'agit de Abou ^Abdi l-Lah Mouhammad Ibnou Idris ibni l-^Abbas Ibnou ^Othman Ibnou Chafi^ ibni s-Sa'ib Ibnou ^Oubaïd Ibnou ^Abdi Yazid Ibnou Hachim ibni l-Mouttalib ibni ^Abdi Manaf. ^Abdou Manaf est l'ancêtre du Prophète Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam. Chafi^, l'aïeul de Ach-Chafi^iy, a pu, alors qu'il était encore très jeune, rencontrer le Prophète Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam. La mère de l'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée est Fatimah bintou ^Oubaydi l-Lah ibni l-Hasan ibni l-Housayn Ibnou ^Ali Ibnou abi Talib.

Son ascendance rencontre celle du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam à son ancêtre commun qui est ^Abdou-Manaf.

 

Ach-Chafi^iyy est né en Palestine à Gaza en l'an 150 de l'Hégire. C'est cette même année dans laquelle est décédé l'Imam Abou Hanifah, que Allah l'agrée.

Il a grandi dans une famille pauvre. Son père était décédé alors que Ach-Chafi^iyy était encore jeune. Sa mère est ensuite partie avec lui s'installer à la Mecque.

 

Ach-Chafi^iyy a mémorisé le Qour'an honoré alors qu'il était jeune. Il s'est mis à apprendre les hadith du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam et à les écrire.

 

La détermination de Ach-Chafi^iyy l'a poussé à émigrer vers Médine à la quête de la science. Il s'est préparé pour cela et avait emprunté le livre "Mouwatta' Malik" d'un homme qui était à la Mecque. Il l'avait appris par cœur. Ensuite, il a voyagé à Médine et lorsque l'Imam Malik l'a rencontré, il lui a demandé son nom et Ach-Chafi^iyy lui a répondu : « Je m'appelle Mouhammad ». L'Imam Malik lui a alors dit : « Mouhammad, crains Allah, fais preuve de piété à l'égard de Allah et évites les désobéissances, car tu auras certes un haut degré. Allah a fait que dans ton coeur il y ait une lumière, n'éteins pas cette lumière par [- l'obscurité -] des péchés ! ».

Puis Ach-Chafi^iyy a voyagé vers l'Irak, dans la ville renommée [- pour le grand nombre de ses savants -] de Bagdadil avait alors trente-quatre ans. Il a continué à apprendre la science et la Jurisprudence auprès de Mouhammad Ibnou l-Haçan Ach-Chaybaniyy, un des grands élèves de l'Imam Abou Hanifah.

 

Lorsque Ach-Chafi^iyy est retourné à la Mecque pour transmettre et diffuser son enseignement, il y avait rencontré les plus grands savants durant la période du Pèlerinage. Il a pu ainsi rencontrer l'Imam 'Ahmad Ibnou Hanbal [- le savant de l'école Hanbalite -]. Lorsque 'Ahmad Ibnou Hanbal, que Allah l'agréeavait été interrogé au sujet de Ach-Chafi^iyy, il avait dit : « C'est une grâce que Allah nous a accordé. J'ai pu profiter de son assemblée durant des jours et des nuits ; je n'ai remarqué en lui que du bien, que Allah lui fasse miséricorde »

 

Son enseignement


Ar-Rabi^ Ibnou Soulayman, un des élèves de Ach-Chafi^iyy, a dit : « Ach-Chafi^iyy tenait son assemblée dès qu'il finissait la prière de l'aube. C'est alors que venaient les gens qui apprenaient le Qour'an avec lui. Lorsque le soleil se levait, les gens venaient apprendre auprès de lui la science du hadith. Quand le soleil se levait encore davantage, il tenait une assemblée consacrée à la révision et aux questions de Jurisprudence. Lorsque le temps du douha s'était écoulé, arrivaient les gens qui venaient apprendre al-^ouroud [- c'est la science de la composition des poèmes -] ainsi que la science de la grammaire arabe, ils restaient ainsi jusqu'à la moitié de la journée ».

Les élèves de l'Imam Ach-Chafi^iyy ont rassemblé ses livres et ses paroles ainsi que leurs commentaires jusqu'à ce que l'enseignement de Ach-Chafi^iyy, que Allah l'agrée, devienne une école consignée avec justesse et précision dans des ouvrages, diffusé d'Est en Ouest dans les pays des musulmans, témoignant que l'Imam Ach-Chafi^iyy, que Allah l'agrée, est celui qui est visé par le hadith du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam, rapporté par Al-Bayhaqiyy :

 

عالمُ قريشٍ يملأ طباقَ الأرضِ علمًا

(^alimou qouraych yamla'ou tibaqa l-'ardi ^ilma)

ce qui signifie :« Le savant de Qouraych emplira la terre de science » [- les savants ont été en accord pour dire que le terme "^alim" mentionné dans ce hadith fait référence à l'Imam Ach-Chafi^iyy -].


^Amrou Ibnou Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallamad dit, l'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, m'a dit : "Je suis né à ^Asqalan. Lorsque j'eus deux ans, ma mère m'a amené à La Mecque et je cherchais passionnément deux choses, le tir et la recherche de la connaissance. Au sujet du tir, j'ai obtenu tellement de succès que j'arrive à toucher dix cibles sur dix tirs". Mais il n'a pas parlé de la connaissance. Alors je lui ai dit: "Par Allah, tu es dans le sujet de la connaissance plus grand encore que ce que tu l'es dans le domaine du tir". Il est né en l'an 150 de l'Hégire, qui est l'année du décès de l'Imam Abou Hanifah que Allah les agrée.
  
Les chouyoukhs de l'imam Ach-Chafi^iyy

Il a étudié auprès d'environ 80 chaykhs qui comptaient parmi les plus éminents de leur siècle. Nous en citons quelques uns: Soufyan Ibnou ^Ouyainah, Malik Ibnou Anas, Foudayl Ibnou ^Iyad, Mouhammad Ibnou l-Hasan Ach-Chaybani et ^Abdou l-Lah Ibnou l-Moubarak. Beaucoup de grands ^Oulama' ont été formés auprès de lui. Parmi eux, on compte ceux qui sont des jurisconsultes comme l'Imam Ahmad Ibnou Hambal et l'Imam Abou Thawr que Allah les agrée, et beaucoup de ceux qui ont transmis son madh-hab sont cités parmi les ^Oulama' les plus importants.

L'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, possède beaucoup de mérites, ce qui n'est pas accordé à tout le monde. D'abord, son ascendance qui le rend proche du Prophète Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam. Ensuite, sa droiture et sa croyance pure qui est loin d'être altérée par les hérésies, ou encore sa générosité et la noblesse de son caractère. Et encore sa connaissance étendue dans le domaine de la Sounnah, ce qui lui permettait avec beaucoup d'aisance de trancher quant à la fiabilité de ce qui est transmis.

L'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, a dit un jour: "Je suis parti pour être auprès de l'Imam Malik Ibnou 'Anas alors que je connaissais par coeur al-Mouwatta' ". Il m'a dit : "Présente-toi auprès de celui qui lira pour toi ". J'ai dit : "Mais je le connais ". Et j'ai commencé de réciter al-Mouwatta' devant lui. Alors il a dit : "S'il y a quelqu'un qui doit réussir, ce sera certainement ce jeune homme ».
Il faut savoir que l'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, avait alors 13 ans.

Mouslim Ibnou Khalid az-Zinjiy a dit un jour à l'Imam Ach-Chafi^iy : "Toi, ô Abou ^abdi l-Lah, par Allah, il est certes temps que tu commences à donner des fatawa". C'est à dire, sans que tu reviennes à la parole des jurisconsultes. Et c'est pour montrer que l'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, était devenu lui-même jurisconsulte.

L'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, avait à ce moment là 15 ans. ^Abbas Ibnou l-Housayn a dit : "J'ai entendu Bahr Ibnou Naçr dire, quand on avait envie de pleurer, nous nous disions : Venez auprès de ce jeune Mouttalibiy pour réciter al-Qour'an". Lorsque nous arrivions près de lui, il commençait par réciter le Qour'an, jusqu'à ce que les gens commencent à tomber à terre devant lui et à pleurer tout haut, tant sa voix était belle à réciter le Qour'an. Lorsque Ach-Chafi^iy voyait cela, il s'arrêtait. Cet épisode s'est déroulé alors qu'il était encore jeune à La Mecque. Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, partageait sa nuit en trois tiers, le premier pour l'étude et l'écriture, le deuxième pour la prière et le troisième pour le sommeil.

Abou ^abdi l-Lahi Ach-Chafi^iy est resté auprès de l'Imam Malik que Allah les agrée, à Médine et ce alors qu'il était auparavant auprès des ^Oulama' de La Mecque. Après Médine, il est parti à Baghdad, et c'est là qu'il a commencé à devenir célèbre. Al-Hamidiy a dit : "Nous avions envie de répliquer contre les partisans de la déduction "Ar-Ra'you " et nous n'avions pas trouvé la bonne façon de faire, jusqu'à ce que Ach-Chafi^iy nous vienne et nous ouvre les portes". En plus de tout cela, il était très fort dans le domaine de la croyance. Il répliquait avec force contre les hérétiques et les musulmans conservent de lui beaucoup de paroles très importantes dans le domaine et de ce qui renforce les arguments de ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah contres les égarés.

Ishaq Ibnou Rahawayh a dit, mon père m'a dit : "Ach-Chafi^iy a débattu un jour avec un faqih. Alors il a commencé à détailler, à vérifier, à aller dans la finesse des détails, et le faqih lui dit : C'est la méthode des gens de al-kalam et non la méthode des gens de al-Halal wa l-Haram". Il a répliqué : "Nous avons maitrisé cela avant ceci ".

L'Imam Ach-Chafi^iy que Allah l'agrée, a beaucoup écrit. Nous citons certains titres parmi beaucoup d'autres : Ithbatou n-Noubouwwah : la confirmation de la mission de Prophète, ar-Raddou ^ala l-Barahimah : la réplique contre les Brahmanes, ar-Risalah : le premier écrit sur ce qui est abrogé et abrogatif dans le Qour'an et la Sounnah, le premier écrit sur Ouçoulou l-Fiqh, c'est à dire sur les règles de base de l'interprétation et de la déduction des lois à partir des textes de la Chari^ah, al-Fiqhou l-Akbar et al-Oumm : la source, sur les détails du fiqh.

Son décès

 

Ach-Chafi^iyy est mort en Egypte la nuit du jeudi après le coucher du soleil, la dernière nuit du mois de Rajab de l'an 204 de l'Hégire, il avait alors cinquante quatre ans. Il a été enterré dans le cimetière à Al-Qourafah As-Soughra.

On a écrit sur sa tombe : "Ceci est la tombe de Mouhammad Ibnou Idris Ach-Chafi^iy. Il témoigne qu'il n'est pas de divinité à part Allah, unique et sans associé et que Mouhammad (Que Allah l'élève davantage en grade), est le Messager de Allah. Que le paradis est une réalité, que l'enfer est une réalité, que l'heure viendra sans doute aucun à son sujet, que Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombes. Et que sa prière, son rituel, sa vie et sa mort sont à Allah le Seigneur des mondes qui n'a pas d'associés. Ainsi a-t-il été ordonné d'agir, et il fait partie des musulmans. Conformément à ceci il a vécu, et de même il est mort, et conformément à cela, il sera ressuscité vivant, 'In cha'a l-Lah".

Le Prophète Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam, a dit ce qui signifie : "Le ^alim de Qouraych remplit la terre de connaissance".

L'Imam Ahmad que Allah l'agrée, ainsi que d'autres grands ^Oulama' déclarent que ce hadith vise l'Imam Ach-Chafi^iy car il n'y a pas eu un ^alim de Qouraych qui eut sa notoriété. Ainsi, quand il est arrivé à Baghdad il a été suivi par un grand nombre de ^Oulama', ils abandonnaient leur Madh-hab pour adhérer au sien. Actuellement un grand nombre de peuples musulmans de part le monde suivent son Madh-hab, à titre d'exemple : l'Indonésie, la Malésie, l'Egypte, beaucoup d'états musulmans de l'ex-URSS sont à forte majorité Chafi^ite.

Son école est suivie de façon massive en Irak et dans beaucoup de pays du Moyen-Orient. Et cela prouve davantage que l'Imam Ach-Chafi^iy est le ^alim annoncé par le Prophète Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam, dans le hadith précité. Salih, le fils de l'Imam Ahmad a dit : "Mon père a marché à côté du mulet de Ach-Chafi^iy, alors Yahya' Ibnou Ma^in lui a envoyé dire: « Ô Abou ^Abdi l-Lah, tu ne t'es satisfait que par une marche aux côtés du mulet de Ach-Chafi^iy". Et l'Imam Ahmad a répondu : "Ô Abou Zakariyya, si tu avais marché de l'autre côté c'eut été plus utile pour toi".

L'Imam Ahmad que Allah l'agrée, a dit : "Je ne me suis pas couché depuis trente ans sans faire une invocation pour Ach-Chafi^iy".

Al-Hamidiy disait lorsqu'il rapportait de Ach-Chafi^iy : "Le maitre des fouqaha', Ach-Chafi^iy, nous a transmis... ".

L'Imam Abou Thawr que Allah l'agrée, disait : "Celui qui prétend qu'il a vu quelqu'un comme Ach-Chafi^iy dans sa connaissance, dans sa maitrise de la langue et son éloquence, dans son savoir, dans sa fermeté et sa maitrise des connaissances en général aura menti. Il n'avait pas d'égal".

Abou Dawoud rapporte dans ses Sounnan de Abou Hourayrah que Allah l'agrée, que le Messager Salla l-Lâhou ^alayhi wa Sallam, a dit ce qui signifie : "Allah envoie au terme de chaque centaine d'années pour cette communauté quelqu'un qui lui revivifie sa religion".

L'Imam Ahmad que Allah l'agrée, ainsi que beaucoup de grands ^Oulama' disent que, au terme du premier siècle, c'était le calife éclairé ^Oumar Ibnou ^Abdi l-^Aziz, au terme du deuxième siècle c'était l'Imam Ach-Chafi^iy, et au terme du troisième siècle c'était l'Imam Abou l-Hasan al-Ach^ariy que Allah les agrée.

Seigneur fais que nous soyons sur le chemin des disciples des Imams véridiques, ceux qui œuvrent dans cette religion. Que Allah ta^ala accorde à l'Imam Ach-Chafi^iy constamment les expressions étendues de Sa Miséricorde.
Tag(s) : #Les Imams de Ahlou s Sounnah

Partager cet article

Repost 0