Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mérite de l’apprentissage de la science de la religion et de son enseignement aux gens

 

Allah ^azza wa jall dit :

 

[Sourat Taha / 'ayah 114] ce qui signifie : "Et dis : Ô Seigneur, augmente ma connaissance".

 

Certes, l'apprentissage des choses de la religion est la plus éminente des œuvres par lesquelles l'esclave croyant de Allah se rapproche de l'agrément de Allah ^azza wa jall et c'est la meilleure des choses où soit passé le plus précieux des temps. Allah tabaraka wa ta^ala a élevé le degré des savants croyants qui œuvrent conformément à leur science.

 

Allah ta^ala dit :

 

 

[Sourat Al-Moujadalah / 'ayah 11] ce qui signifie : "Allah élève en degré ceux d'entre vous qui ont cru et qui ont acquis la connaissance".

 

Et Allah ta^ala dit :

 

 

[Sourat Az-Zoumar / 'ayah 9] ce qui signifie : "Dis : Sont-ils égaux ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ?". C'est-à-dire qu'à l'évidence ils ne sont pas égaux.

 

Et sache mon frère musulman que grâce à la science de la religion, Allah ^azza wa jall fait que beaucoup de mal soit réparé et que beaucoup de créatures sont sauvées de la perdition. D'autre part, avec l'apprentissage et la connaissance de la science de la religion, l'esclave de Allah apprend la valeur respective des actes. Il connaît ainsi ce qui est interdit (haram), déconseillé (makrouh), permis (moubah), obligatoire (fard) et ce qui est recommandé (mandoub). Et il connaît ce qui, d'entre les péchés, est du rang des petits péchés (sagha'ir), ce qui est du rang des grands péchés (kaba'ir). Avec cela, le croyant parvient à être bien guidé dans sa propre situation et le diable ne peut pas se jouer de lui sur ces sujets.

 

Le Prophète a recommandé à sa communauté l'apprentissage et la connaissance de la science de la religion. Il leur a montré par de nombreux hadith l'immense mérite et la grande récompense du croyant ayant appris, qui cherche à connaître davantage les choses de sa religion et à connaître ce que Allah ta^ala a rendu licite et ce qu'Il a interdit. Parmi cela, sa parole :

 

[rapporté par At-Tabaraniyy] ce qui signifie : "Ô gens, apprenez. certes, la science vient par l'apprentissage et la science de la religion par transmission orale. Celui pour qui Allah veut du bien, Il lui fait apprendre la science de la religion".

 

Le Prophète a dit à Abou Dharr Al-Ghaffariyy, que Allah l'agrée, en lui recommandant d'apprendre la science de la religion :

 

[rapporté par Ibnou Majah] ce qui signifie : "Ô Abou Dharr, si tu te déplaces et apprends une 'ayah du Qour'an, tu seras plus récompensé que si tu pries cent rak^ah des prières surérogatoires ; et si tu te déplaces et apprends un chapitre de la connaissance, tu seras plus récompensé que si tu pries mille rak^ah des prières surérogatoires".

 

Il a dit aussi :

 

[rapporté par At-Tirmidhiyy] ce qui signifie : "Celui qui est sorti pour acquérir la science de la religion, celui-là est en train d'agir pour rechercher l'agrément de Allah jusqu'à ce qu'il revienne".

 

Mon frère musulman : sache qu'il est un devoir pour chaque musulman responsable, c'est-à-dire pubère et sain d'esprit (moukallaf), d'apprendre de la science de la religion une part dont nul parmi les personnes responsables (moukallaf) ne peut se passer. Ensuite, il lui est obligatoire d'appliquer ce qu'il a appris pour qu'il soit, selon le jugement de Allah ^azza wa jall, parmi les gagnants qu'Il agrée, ceux qui ont les hauts degrés.

 

Parmi ces choses, il y a l'apprentissage des bases de la croyance, relatives à la croyance en Allah ta^ala et en Son Messager, tout comme la connaissance des choses qui font sortir de la religion de l'Islam telles que les différentes sortes de mécréance, afin de les éviter et de s'en éloigner. Car la mécréance est le plus grand péché que commette l'esclave de Allah et c'est le péché que Allah ta^ala ne pardonne pas à celui qui meurt en l'ayant commis sans s'en être repenti, que Allah nous en préserve.

 

Aussi, il est un devoir de connaître les jugements concernant la prière, le jeûne, c'est-à-dire les conditions de validités, les piliers et les causes d'annulation. De même, il est un devoir de connaître la purification et ce qui est du même genre parmi les choses dont chaque personne responsable ne peut se passer et c'est ce qui est visé par la parole du Prophète :

 

[rapporté par Al-Bayhaqiyy] ce qui signifie : "Quérir la science de la religion est une obligation pour chaque musulman".

 

Sache mon frère musulman que l'apprentissage de la science indispensable de la religion, dont aucun moukallaf ne peut se passer, ne se fait pas par la lecture individuelle des livres édités. Ceci en raison ce que cela peut entraîner comme nombreuses perditions à cause de ce qui est faussement prétendu ou attribué par erreur à la religion et aux savants reconnus, des choses que l'on trouve dans beaucoup de livres. De plus, la voie saine pour acquérir la science de la religion est celle des gens pieux du salaf et du khalaf, qui est l'acquisition et l'apprentissage de la science par transmission orale d'un savant connaisseur digne de confiance, tempérent, ayant peur pour sa religion, ayant lui-même acquis la science d'un savant et ainsi de suite jusqu'aux compagnons. A ce sujet, le tabi^iyy et l'Imam honorable Ibnou Sirin a dit : "Certes, cette science est une religion, alors regardez bien de qui vous prenez votre religion". Et l'un des grands savants a dit : "La science de la religion n'est prise que de la bouche des savants".

 

Mon frère musulman : sache aussi que parmi les plus éminentes portes pour le bien, qui comportent beaucoup de récompenses, il y a l'apprentissage de la science de la religion et sa transmission avec sincérité à celui qui est ignorant et qui n'a pas appris. Le Prophète a fortement recommandé à sa communauté d'enseigner aux gens le bien, il leur a expliqué que cette porte comporte beaucoup de récompenses et que de très hauts degrés sont réservés pour celui qui aura suivi cette voie avec les gens. Le Prophète a dit :

 

[rapporté par Al-Boukhariyy] ce qui signifie : "Est excellent parmi vous celui qui apprend le Qour'an et l'enseigne aux autres".

 

Et il a dit aussi :

 

ce qui signifie : "Le mérite du savant par rapport à celui qui s'occupe des adorations est comme mon mérite par rapport au moins valeureux d'entre vous".

 

Puis le Messager de Allah a dit :

 

[rapporté par At-Tirmidhiyy] ce qui signifie : "Certes, Allah l'agrée, et Ses anges, les habitants des cieux et des terres, jusqu'à la fourmi dans sa tanière et aux poissons prient pour celui qui enseigne aux gens le bien".

 

Le Prophète de Allah a dit en encourageant et en recommandant à apprendre la science et à l'enseigner aux gens :

 

[rapporté par At-Tirmidhiyy] ce qui signifie : "Que Allah accorde du bien à celui qui entend ma parole, l'a comprise puis l'a appliquée telle qu'il l'a entendue".

 

Sa parole comporte une incitation à l'apprentissage. Dans ce hadith honoré, le Prophète a fait une invocation en faveur de celui qui entend son hadith, l'apprend puis le transmet sans aucun changement ni aucune modification. Il a demandé à Allah qu'Il fasse que son visage soit gai le jour du jugement, sain de tout chagrin qui arrive à la suite des grandes terreurs de ce jour, car le jour du jugement comportera des terreurs immenses et de graves difficultés.

 

Mon frère musulman : certes l'apprentissage de la science de la religion et la connaissance du licite et de l'interdit est une lumière avec laquelle le croyant éclaire dans son bas-monde. C'est son arme puissante contre le chaytan qui suggère et embellit à l'homme les péchés et l'égarement afin de l'y faire tomber.

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0